Le conservatoire régional de la palette

En 20 ans de cours de peinture on se retrouve fatalement dépositaire de tout un bric à brac de pinceaux sans poil, couteaux tordus, godets poisseux, tableaux jamais aboutis, et surtout de palettes… En ce domaine je suis la reine incontestée, car dans les temps anciens mon petit Papa nous les fabriquait dans les règles de l’art, avec contrepoids pour le confort du peintre et comme mes élèves pensent toujours trouver le temps de revenir faire un peu de peinture, ils ne voient pas pourquoi ils l’emporteraient. J’ai donc 42 palettes au compteur.

Alors en mai faites un geste, adoptez une palette !

C’est assez peu communicant, pas très propre, mais ça ne demande pas trop de soins..

Écrire un commentaire

non leo. leo elit. ante. neque. libero felis efficitur.