Le « revival » de la peinture mondaine (oui retour ca fait moins chic)

Juste avant les vacances j’ai reçu une commande originale, un tableau de mariage ! pff classique me direz-vous, oui mais non…

Vu depuis la terrasse du Palace de Menthon: son escalier monumental (qui peut être une chausse trappe pour le peintre, avec ses pilastres vus en courbe et en plongée…) puis les jardins, la gloriette, le port de Menthon, le Mont Veyrier, le tout dans un format 40F (100X81) et pour pimenter l’exercice…

À peindre pendant le cocktail pour créer un peu d’animation, des fois que l’orchestre de jazz ne suffise pas.

Alors dans l’inconscience béate du retour de vacances j’ai pensé : « oh ! quelle bonne idée !» J’ai fait la mise en place à l’atelier et continué « in situ » au soleil couchant, une coupe de champagne à la main, le pinceau dans l’autre (oui, d’affreuses conditions de travail)

Je viens d’y mettre la dernière main à l’atelier et devinez ?

J’ai hâte que la peinture mondaine détrône la photo de mariage

2 Commentaires

  • Catherine dit :

    Magnifique ! Et effectivement, drôle de conditions de travail !
    Mais finalement, une excellente idée ! Tu as tout dit dans ton post : pourquoi pas le retour du “peintre des familles” ? Celui qui immortalisait la vie domestique !! Bravo !

  • Monique dit :

    Superbe, j’adore.Ce moment a certainement été un plaisir pour toi.Félicitations.

Écrire un commentaire

accumsan quis adipiscing vel, ut consequat. justo facilisis