La Peinture n’est pas un long fleuve tranquille

Par 8 mars 2019 avril 9th, 2019 Cours de peinture

On nous a laissé croire qu’il suffisait… de naître et d’attendre que se manifeste la révélation en se peignant les ongles, mais surtout sans enseignement technique d’aucune sorte qui pourrait corrompre le génie naissant, ce diamant brute, vierge de toute influence délétère.

«Pouhha la copiiie !!! C’est bon pour les esprits moutonniers…Ah bon tous les grands peintres en ont fait ? Oui mais c’était avant 68… autant dire le moyen âge»

Quand je vous parle de copie je ne propose pas une forme de peinture au numéro, ni «La Peinture sans douleur» mais d’acquérir une vraie méthode de travail par l’étude de ce qui s’est fait de mieux avant nous. Un Georges de la Tour, un Canaletto et autre Hopper sont d’excellents modèles pour faire ses gammes, et permet d’acquérir les outils pour exprimer son propre style.

Comme en musique, il ne suffit pas de posséder une belle voix ou d’avoir hérité d’un piano, il faut aussi TRAVAILLER (là je vais passer pour une facho)
Certes le résultat n’est pas instantané, ni la progression linéaire mais ça procure de si grands moments de bonheur !

Parlez en a Sorana, Monique, Christine ou Pierre…

La Peinture n’est pas un long fleuve tranquille
La Peinture n’est pas un long fleuve tranquille
La Peinture n’est pas un long fleuve tranquille
La Peinture n’est pas un long fleuve tranquille

Écrire un commentaire

Aliquam massa id consectetur Nullam neque. ipsum Lorem commodo